3 imagiers en langue des signes française

Jennifer, notre signeuse de choc, est de retour avec 3 imagiers en LSF, afin de vous initier à cette langue.

La langue des signes n’est, comme son nom l’indique, pas un langage, pas un moyen augmentatif de communication, mais une langue à part entière et un pilier de l’Identité Sourde.
Néanmoins, le makaton, le bébé-signes, le français signé, sont basés sur cette langue, ce qui est normal puisque les signes de la LSF sont issus du mime d’une part, et de la langue française d’autre part.

Les signes proposés par Jennifer peuvent être utilisés :

  • Auprès d’un bébé, et ce dès la naissance, pour accompagner le message oral et lui enseigner quelques signes qu’il pourra utiliser dès l’âge de 9 mois, avant d’être en mesure d’oraliser. Signer avec son bébé ne va pas retarder le développement du langage oral, au contraire, le bébé sera impliqué très précocement dans la communication.
  • Auprès d’un jeune enfant dont le langage émerge et qui peut éprouver une forte frustration à ne pas être compris. S’il présente un retarde de parole ou de langage il est d’autant plus important de soutenir le langage afin que l’enfant ne se mette pas en retrait social à force de se sentir incompris. Ces enfants ont souvent de bonnes capacités d’imitation gestuelle et s’emparent des signes qui leur sont proposés avec beaucoup de plaisir.
  • Auprès d’un enfant présentant un trouble de la compréhension, les signes, les pictogrammes et le langage écrit s’il y a accès sont autant d’indices facilitant l’intégration sociale.
  • Auprès d’un enfant peu ou non verbal, les signes peuvent constituer un moyen alternatif de communication. Dans ce cas il faut parfois encourager l’imitation gestuelle en proposant une guidance physique lorsqu’elle n’est pas spontanée.

Dans tous les cas les expressions du visage sont une des clefs de la LSF, elles sont un important facteur de mise en contexte et de compréhension. Lorsque vous utilisez les signes avec un enfant entendant, ne négligez jamais l’oralisation, des phrases simples, claires et grammaticalement correctes, associées au signe et à un visage très expressif.

Les signes d’animaux plaisent beaucoup aux enfants. Ils sont utiles pour accompagner la lecture de livres, et le chant de comptines.

Vous pouvez utiliser ces verbes au quotidien, il n’y a pas de conjugaison à proprement parler. Vous pouvez oraliser une phrase et signer uniquement le verbe, qui est souvent l’élément central de compréhension.

Ces termes ne sont pas anodins, ils replacent l’enfant dans un rôle de partenaire de communication.

N’hésitez à vous entraîner !
N’ayez pas peur de mal faire, de manquer de précision. N’oubliez pas que l’idée est d’offrir une alternative au verbal à votre enfant en situation de frustration communicationnelle. Tout est bon à prendre, et à donner 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s